Hier soir, j'ai redécouvert avec plaisir un vieil ami de grossesse... Big Ben le mystérieux.

Dès les premières minutes de son pansage, j'ai apprécié sa présence. Je crois que c'est réciproque. Je ressens un "je-ne-sais-quoi" entre Ben et moi... Il est réceptif et me regarde toujours droit dans les yeux, les oreilles dans ma direction, intéressé par chacun de mes mouvements. Il est aussi coquin avec moi. Il aime me taquiner et s'amuser avec moi. Hier, il prenait délicatement entre ses dents le coin de mon chandail et tirait gentiment dessus comme pour me dire : " Viens ici toi qu'on s'amuse un peu ensemble!" avec un petit regard complice. Puis, il déposait ses lèvres sur le dessus de ma main et me chatouillait comme pour me dire: "Je t'aime bien toi..."

Je me suis dit qu'il se rappelait de moi. Il y a plusieurs mois, alors que je préparais mon Cavalier 4, nous avons passé beaucoup de temps ensemble. Est-ce que les chevaux ont une si grande mémoire affective? Ou bien, c'est simplement que Ben et moi avons des atomes crochus?

Quoiqu'il en soit, mon cours s'est très bien déroulé. Habituellement, Ben ne donne pas beaucoup d'ardeur au travail, il est un brin paresseux et fainéant. Mais avec moi, il travaille bien, maintient une bonne alure sans trop que j'aie besoin de le stimuler. Véro m'a dit: "Je ne sais pas pourquoi, mais avec toi, Ben donne toujours beaucoup d'efforts." À titre de preuve, il a terminé la séance mouillé "à lavette" comme on dit ici.

Pour terminer, lorsque j'ai desselé, Ben avançait le nez contre moi. Il voulait que je le caresse. Je lui ai flatté le front et tout de suite, j'ai vu ses yeux se fermer comme pour dire: "Ah oui, que ça fait du bien, que c'est relaxant!"

C'est toujours épatant de constater qu'il y a une complicité avec un animal intelligent. Il y a un échange d'émotions, d'affectivité sincère. On s'est choisi sans trop savoir pourquoi, mais il y a quelque chose de vrai entre nous, de riche.

Je crois bien que je ferai mes prochains cours avec Ben pour la fin de me grossesse. Mine de rien, j'en suis maintenant à 29 semaines et je DOIS faire attention à mon bedon. Je serai donc raisonnable et prendrai une monture confortable et sécuritaire... Je lui chucotterai encore quelques fois à ses oreilles: "Tu seras un bon "grand-papa" ce soir, hein. Tu prendras soin de moi et de mon bedon, n'est-ce pas?"