Avec l'arrivée de ma troisième grossesse, mes cours d'équitation ont dû se transformer un peu afin de s'adapter à ma nouvelle réalité. Comme pour ma denrière grossesse, mon entraîneure et moi avons convenu de modifier quelques paramètres:

1- monter des chevaux calmes et expérimentés -pour ma sécurité physique-

2- monter des chevaux confortables -pour ma sécurité physique et celle de mon petit ange-

3- laisser tomber mon apprentissage du baril pour pratiquer davantage des manoeuvres de mon niveau -afin de réduire les risques d'accident-

4- prendre ce temps pour avancer ma formation d'instructeur

Bref, après presque 6 mois d'équitation, je me rends compte que je suis plutôt du genre à pousser les limites -ceux qui me connaissent bien le reconnaîtront certainement!-. Je m'explique. Oui, je suis enceinte. Oui, la pratique de l'équitation comporte des risques face à ma grossesse. Oui, le trot n'est pas recommandé. Oui, le galop augmente les risques de chute. Oui, le cheval pourrait présenté un écart de consuite suite à un bruit inattendu, un mouvement inattendu, etc. Bref, oui, on pourrait me considérer comme folle de poursuivre la pratique de ma passion.

Mais -parce qu'il y a bien plusieurs mais-

1- Ma décision a été longuement réfléchie, méditée et discutée

2- Je me fais confiance dans la pratique de mon sport préféré -et également en la monture que je prends-

3- Je fais également confiance à mon entraîneure préférée

4- Nous avons diminué les risques d'accidents

5- Je me tiens en forme, car vous le savez, l'équitation permet de maintenir une bonne forme physique. Mes muscles travaillent et me permettent de vaincre certains maux de la grossesse (maux de dos notamment) et me permet de me préparer pour ma remise en forme de l'après grossesse (oui, oui, je n'entrerai pas dans les détails...).

6- Je continue à prendre soin de moi et à prendre du temps pour moi

7- Et surtout, je suis toujours aussi heureuse à cheval!!!!

Et ce denrier point est tout aussi important -sinon plus- que tous les autres réunis ensemble!

Conclusion, je suis heureuse de vivre selon mes choix et mes décisions. Je me sens bien dans ce que je fais et surtout dans comment je le fais.

Je m'assume pleinement!